Les Amis de l'Académie de Musique de Mont-sur-Marchienne a.s.b.l. n°4793/66  et 0410300793

proposent

Les Soirées Musicales de Mont-sur-Marchienne

 

Interprète du 18 novembre 2006

 

Olivier Latry orgues

 

        Olivier LATRY est considéré comme l’un des organistes les plus marquants de sa génération, non seulement en France, mais également sur la scène internationale. Après avoir débuté ses études musicales à Boulogne-sur-Mer, où il est né en 1962, il entre dans la d’orgue de Gaston LITAIZE au Conservatoire National de Région de Saint-Maur en 1978. Au Conservatoire de Paris, il travaille l’écriture avec Jean-Claude RAYNAUD.  

         Professeur d’orgue dès 1983 à l’Institut Catholique de Paris puis au CNR de Reims, il succède à son maître Gaston LITAIZE au CNR de Saint-Maur en 1990. En 1995, il est nommé professeur d’orgue au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris aux côtés de Michel BOUVARD et Loïc MALLIE.

                          Titulaire du grand orgue de la Cathédrale de Meaux de 1981 à 1985, il est nommé par concours, à 23 ans, titulaire des prestigieuses grandes orgues de Notre-Dame de Paris, à la suite de Pierre COCHEREAU. Il partage toujours cette activité avec Philippe LEFEBVRE et Jean-Pierre LEGUAY.

                          Olivier LATRY mène une activité de concertiste qui l’a amené à se produire dans plus de quarante pays sur les cinq continents, notamment aux USA où l’invitation par l’American Guild of Organists au congrès de Houston en 1988 lui a prévalu de devenir l’un des organistes français les plus populaires en Amérique du Nord.  Il a aussi réalisé de nombreux enregistrements (Bach, Mozart, Schumann, Widor, Vierne, Duruflé…) qui lui ont valu l’éloge de la critique.

                          Sans vouloir se spécialiser dans un répertoire précis, Olivier LATRY se veut l’ambassadeur de la musique française des XVII° au XX° siècles qu’il s’attache à faire vivre parallèlement à l’art de l’improvisation. On le compte parmi les improvisateurs actuels les plus réputés, dans la tradition d’une lignée française d’exception de Charles TOURNEMIRE à Pierre COCHEREAU.

                           Il porte une prédilection particulière aux musiques de notre temps et a ainsi participé à la création d’œuvres de Xavier DARASSE, Claude BALLIF, Thierry PECOUT, Vincent PAULET, Thierry ESCAICH et Jean-Louis FLORENTZ. Il a également effectué un important travail sur l’œuvre d’Olivier MESSIAEN qui s’est conclu en l’an 2000 par une intégrale des œuvres pour orgue donnée lors d’une série de concerts fort remarqués à Paris, Londres et New-York, et par un enregistrement de cette intégrale à Notre-Dame de Paris pour la firme Deutsche Grammophon.

 

                            Son action en faveur de l’orgue lui a permis de remporter le Prix de la Fondation Cino et Simone Del Duca, qui lui a été officiellement remis en Novembre 2000 sous la coupole de l’Institut de France.

 

Chapelle Musicale de Tournai

 

Fondé en 1978, cet orchestre de chambre, constitué de jeune musiciens professionnels généralement issus et diplômés des Conservatoires royaux belges, allie l’enthousiasme d’un projet musical collectif au professionnalisme d’un travail artistique abouti.

Reconnu et soutenu par la Communauté française de Belgique, l’ensemble est dirigé depuis 1989 par Philippe Gérard et développe autant ses contacts avec de jeunes solistes talentueux, belges et étrangers, qu’avec des solistes ou chef de renommée internationale.

Ainsi, il a accueilli de nombreux artistes tels Abdel-Rahman El Bacha, Gérard Caussé, Jean-Claude Vanden Eynden, Claire Gibault, Stephen Salters, Marie et Sophie Hallynck, Véronique Bogaerts, Dominique Cornil, Philippe Koch, Luc Devos, Marcel Vanaud, Ludovic de San, Marie-Noëlle de Callataÿ, Céline Scheen, Yves Saelens, Shadi Torbey, Liviu Prunaru, Anton Dikov, Ronald Van Spaendonck, Lionel Lhote, Hélène Bernardy, Denis Sunghô, Elise Gäbele, David Cohen, Anne-Catherine Gillet, Isabelle Everarts de Velp, Talar Dekrmanjian, Angélique Noldus…

Plusieurs collaborations avec des chœurs belges ou étrangers se sont développées afin d’aborder le répertoire choral (Brussels Choral Society, Madrigal Singers, Koninklijke Gentse Oratorium Vereniging, Cercle choral européen, chœurs de l’I.M.E.P.) ; ainsi purent être produites de grandes œuvres comme la Passion selon saint Jean, l’Oratorio de Noël de J. S. Bach, Die Jahreszeiten de Haydn, le Requiem et plusieurs messes de Mozart, ou encore le Requiem de Fauré.

Actif dans sa ville d’origine, Tournai, où, depuis 1992, il propose chaque année avec succès une saison musicale diversifiée, l’orchestre est aussi invité partout en Belgique et a participé à de nombreuses manifestations prestigieuses telles que le Festival de Wallonie, le Juillet Musical d’Aulne, le Festival de l’Été Mosan, le CIAD (Concours international André Dumortier), la Nuit de Beloeil, la Fête de la Communauté française, ainsi qu’en France et en Angleterre. En décembre 2000, il proposait la création en Belgique d’un opéra de Kurt Weill, Street Scene.

Fonctionnant autant en formation de cordes qu’en orchestre de chambre ou même orchestre symphonique, il possède un vaste répertoire allant de la musique baroque à celle du XXIe siècle, avec notamment des compositeurs comme Britten, Brouwer, Pärt, Gorecki, Schnittke, Bartok, Hindemith, Van Rossum ou Chostakovitch.

La Chapelle Musicale a enregistré plusieurs CD, consacrés à Mozart, Britten, Holst et Jean Absil.

Philippe Gerard direction d’orchestre

Au terme de candidatures en Droit et Sociologie, Philippe Gérard a accompli ses études musicales au Conservatoire Royal de Bruxelles, y remportant les diplômes supérieurs de piano et musique de chambre, ainsi qu’un 1er Prix de direction d’orchestre.

Pianiste actif tant en Belgique qu’à l’étranger, il s’oriente vers la musique de chambre et l’accompagnement du chant, tout en développant une carrière de chef d’orchestre.

Chef permanent d’un orchestre de chambre, la Chapelle Musicale de Tournai, depuis 1989, il collabore aussi avec de nombreux ensembles et orchestres de jeunes (e.a. l’orchestre du Conservatoire de Bruxelles et l’OSEL à l’Université catholique de Louvain) et des formations réputées telles que l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre National de Belgique ou l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie.

Régulièrement invité par la plupart des Festivals belges (de Wallonie et des Flandres, Été Mosan, Juillet Musical d’Aulne, Nuit de Beloeil), il se produit également souvent à l’étranger (France, Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie, Autriche).

Il a dirigé de nombreux artistes belges et étrangers parmi lesquels Gérard Caussé, Marie et Sophie Hallynck, Jean-Claude Vanden Eynden, Véronique Bogaerts, Abdel-Rahman El Bacha, Liviu Prunaru, Philippe Koch, Denis Sung-Hô, Dominique Cornil, Céline Scheen, Sophie Karthauser, Marie-Noëlle de Callataÿ, Stephen Salters, Ludovic de San, Marcel Vanaud, Ronald Van Spaendonck, Anton Dikov, Hélène Bernardy…

Il a été assistant-chef des chœurs au Théâtre Royal de la Monnaie en 2003/2004 et y fut chef des chœurs, ainsi qu’au Festival d’Innsbruck, pour la création de l’opéra Eliogabalo de Cavalli, sous la direction de René Jacobs.

Passionné par le chant, il dirigea plusieurs productions lyriques (parmi lesquelles Lo Speziale de Haydn, Street Scene et Les sept péchés capitaux de Kurt Weill, Trouble in Tahiti de Bernstein, La Vie parisienne d’Offenbach, Pierrot lunaire de Schœnberg, Jakob Lenz de Wolfgang Rihm) et de nombreuses œuvres chorales (Passion selon saint Jean, oratorios et cantates de J. S. Bach, Die Jahreszeiten de Haydn…)

Intéressé par l’ouverture et le développement des jeunes artistes en Belgique, il est président l’assocation sans but lucratif Talent dont le but est leur promotion par l’organisation de récitals et concerts.

 

terug naar de blad Seizoen 2006- 2007

retour à la page Saison 2006 - 2007  des Amis de l'Académie de Musique de Mont sur Marchienne